Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue Sur Tchad-Futur

  • : Le blog de Souleymane Ibrahim Souleymane
  • Le blog de Souleymane Ibrahim Souleymane
  • : Mon blog est un blog d'information general du tchad.envoyer nous vos critique et suggestion ainssi que vos article sur tchadfutur@yahoo.fr ou b_souleyman@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 20:26

Cher compatriote qui n’a pas ce dernier temps éprouvé un pénible sentiment de douleur et de peur ? Le Tchad mon beau pays se trouve mal en poing, raison pour laquelle, assis devant les maisons ou sous l’ombre des neems, par groupe on épilogue sur les événements de la semaine dernière. Les medias et la toile sont arrosés à longueur des journées par des communiqués triomphalistes des deux camps avec leur bilan macabre. Pauvre Tchad pays de nos ancêtres, es tu resté laïc ou devenu païen ?

Le christ, le pauvre, perché depuis la nuit de temps sur la croix, peine à prêcher sous la chaleur accablante un amour tolérant qui se perd dans l’effervescence de la mousse fraiche. Le prophète sublime de l’Islam des hauts des minarets, tous les vendredis invite au dialogue et à la repentance des adeptes pécheurs avérés, aux mains souillées de sang, aux cœurs noircis par les gains faciles, aux oreilles assourdies par la toux du plomb, trop distraits pour traduire dans les faits ce qui manque d’autorité.

Oh peuple tchadien, mon beau peuple quel Dieu te prenne en garde?

La guerre disait Tolstoï, est la chose la plus abject de la vie.

En effet c’est contre toute attente que j’ai vu hier Aldjinedi jubiler sa victoire défaite en dansant devant les corps de ses ex compagnons, montrer ainsi par désinvolture sa frivolité. Cet acte indécent prouve à mon avis que la guerre inter tchadienne est difficile à comprendre comme il est difficile de comprendre les tchadiens eux même blasphémateurs potentiels.

 Tout compte fait, il n’est pas à écarter qu’à la prochaine bataille nous aurons d’autres reconvertis à l’illégalité qui feront la même chose devant les corps de ceux qu’ils venaient juste de quitter et le feront devant les cameras du monde entier. Comment voulez-vous que les autres nous comprennent ?

L’image du Conchef en liesse choque plus d’un, en effet, pour sa dignité d’officier et  d’ancien maquisard, et ce lui du peuple tchadien pour lequel il s’était battu, cet acte est insultant et léger, voir  trop pressé pour quelqu’un qui n a même défait ses bagages.

Le bon sens  veille que le Cemga, fasse profile bas par moralité pour montrer à l’opinion internationale, qu’il est officier et se bat pour un idéal, et mène cette  guerre par nécessité mais contre gré. Il sortira un peu grandit aux yeux du monde qui comprendra son passé révolutionnaire et son retour à l’illégalité après négociation. Malheureusement l’image d’hier qui a fait le tour de monde montre un vulgaire seigneur des guerres qui a déposé les armes contre espèces sonnantes et trébuchantes, un simple pirate des terres arides.

 A supposer que cette bataille s’était déroulée deux ans plutôt, elle aurait sans nul doute opposé, lui Aldjinedi et l’armée dont il a le commandement virtuel. Aldjinedi autrefois maquisard intraitable, aujourd’hui, Commandant en chef fébrile d’une armée qu’il a combattu durant une décennie, s’égaille lui et tout son clan pour être parvenus dans l’enceinte opulente de celle-ci, Allez comprendre moi ça, c’est ça le mal du Tchad, notre mal. La mesquinerie sans vergogne.

Les tchadiens doivent avoir bon sens pour refuser cette terrible nécessité qui est la guerre faite pour un profit égoïste de certains seigneurs.

Voyons les événements de la semaine qui vient de s’écouler et ses cortèges des maux, chacun de nous a perdu un être cher, et nous nous sommes retrouvés avec un lot des veuves et orphelins  sous les bras, qui est venu grossir le rang déjà long des laissés pour compte. Des gens qui vont manquer à jamais des obligations conjugales ou la chaleur paternelle.

Ceci est douloureux pour ceux qui connaissent ce que c’est.

Nul n’est saint ni parfait, nous devons nous accepter pour trouver autre moyen de résoudre notre problème qui n’est même pas trop difficile à mon sens, avec un peu de courage on peut aller de l’avant.

Le Tchad est un patrimoine commun, ceux qui s’obstine à se croire légitimes dépositaires de la gestion font tort, et doivent être raisonnés par ceux qui gravitent tout autour et ont la possibilité de se faire écoutés.

Il est dit quelque parts que la bouche qui mange, non seulement ne peut parler mais en plein action il est difficile de savoir ce qui se passe tout autour.

C’ est pourquoi nous lançons cet appel à l’endroit des mangeurs ; Lâchez s’il vous plait, ce que vous mordez à 32 dents, bien sure que s’est succulent mais il n’est pas à vous seuls, marquez vos empreintes, parlez à votre chef qui n’est pas mauvais en soi, mais qui  manque des hommes pour lui dire qu’on suffoque dans la maison, nous voulons une bouffée d’oxygène, une bonne gouvernance, une égalité devant les chances et l’absence des traques, et  surtout que le chef comprenne la portée de ces actes et se range aux cotés des avis les plus raisonnables, voyez que ce n’est pas trop demander ! C’est si simple et le chef pourra dormir tranquillement sur ses oreillers.

La marche des événements dans ce monde est dit-on prédéterminer d’en haut, mais elle dépend en grande partie des concours de toutes les volontés des hommes qui prennent part.

 

tamchimissildjite@yahoo.fr

 

AHMAT ABOUMERAM

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Souleymane Ibrahim - dans actualite
commenter cet article

commentaires