Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue Sur Tchad-Futur

  • : Le blog de Souleymane Ibrahim Souleymane
  • Le blog de Souleymane Ibrahim Souleymane
  • : Mon blog est un blog d'information general du tchad.envoyer nous vos critique et suggestion ainssi que vos article sur tchadfutur@yahoo.fr ou b_souleyman@yahoo.fr
  • Contact

Recherche

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 00:42

N’Djamena - Le président Abdoulaye Wade a suggéré hier, pendant le sommet sur la Grande muraille verte à N’Djamena, la dissolution de la Commission du bassin du lac Tchad (Cblt) chargée de coordonner les actions autour du lac dont le Sénégal ne fait pas partie.

"J’ai suggéré au président (tchadien Idriss) Déby Itno de proposer à ses pairs riverains du lac Tchad de la dissoudre et de créer une sorte d’autorité plus active. Le lac Tchad se réduit de jour en jour alors qu’il existe une institution depuis 40 ans. C’est inadmissible. Il faut en finir avec les institutions budgétivores", a affirmé M. Wade.

Cette commission regroupe depuis 1964 le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad ainsi que la Centrafrique depuis 1999"Le lac Tchad fait partie de la biodiversité de l’Afrique.

Il n’est pas question qu’on laisse les pays riverains se battre seuls. Je vais poser le problème au niveau de l’Union africaine", a-t-il ajouté.

Créée en 1964, la Commission du bassin du lac Tchad n’a pas réussi à enrayer la régression de ce lac. En 1960, sa taille était de 25.000 km2 ; aujourd’hui, elle avoisinerait les 8.000 km2, selon certains experts, voire 2.500 km2, selon d’autres.Selon l’Onu, quelque 30 millions de personnes vivent autour du lac Tchad, à la frontière du Cameroun, du Nigeria, du Niger et du Tchad.Les cause de sa régression sont "multifactoriels (...) mais le réchauffement planétaire y est sans doute pour beaucoup", estimait récemment un fonctionnaire tchadien, travaillant sur le lac.


AFP

 





N’Djamena - Le président Abdoulaye Wade a suggéré hier, pendant le sommet sur la Grande muraille verte à N’Djamena, la dissolution de la Commission du bassin du lac Tchad (Cblt) chargée de coordonner les actions autour du lac dont le Sénégal ne fait pas partie.

"J’ai suggéré au président (tchadien Idriss) Déby Itno de proposer à ses pairs riverains du lac Tchad de la dissoudre et de créer une sorte d’autorité plus active. Le lac Tchad se réduit de jour en jour alors qu’il existe une institution depuis 40 ans. C’est inadmissible. Il faut en finir avec les institutions budgétivores", a affirmé M. Wade.

Cette commission regroupe depuis 1964 le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad ainsi que la Centrafrique depuis 1999"Le lac Tchad fait partie de la biodiversité de l’Afrique.

Il n’est pas question qu’on laisse les pays riverains se battre seuls. Je vais poser le problème au niveau de l’Union africaine", a-t-il ajouté.

Créée en 1964, la Commission du bassin du lac Tchad n’a pas réussi à enrayer la régression de ce lac. En 1960, sa taille était de 25.000 km2 ; aujourd’hui, elle avoisinerait les 8.000 km2, selon certains experts, voire 2.500 km2, selon d’autres.Selon l’Onu, quelque 30 millions de personnes vivent autour du lac Tchad, à la frontière du Cameroun, du Nigeria, du Niger et du Tchad.Les cause de sa régression sont "multifactoriels (...) mais le réchauffement planétaire y est sans doute pour beaucoup", estimait récemment un fonctionnaire tchadien, travaillant sur le lac.


AFP

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Souleymane Ibrahim - dans actualite
commenter cet article

commentaires