Le forcené et les deux autres légionnaires, tous trois membres du deuxième régiment étranger d'infanterie, étaient stationnés au Camp des étoiles de l'opération européenne Eufor Tchad/RCA, a précisé le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major. Quant au militaire togolais, il était membre de la Minurcat 2, l'opération de l'ONU qui a pris la succession de l'Eufor Tchad/RCA. "Le forcené a ouvert le feu vraisemblablement avec son arme de service", a précisé le commandant Prazuck